Please reload

Œuvres du projet « Icones »

 

Chez Cohen, le crâne de la vanité s’efface et laisse place à une main qui brandit un pistolet, le thème de la crucifixion, « Saint Sébastien » et autres représentations subissent le même sort. Ceux-ci sont recyclés et les corps deviennent carlingues d’avions sur lesquelles viennent se marquer les stigmates du martyr.Le travail d’Arnaud Cohen souvent à double détente et polysémique.[..] joue avec ironie du renversement des valeurs. Mais cette ironie laisse vite place à un sentiment de trouble… Les avions ou parties d’avions qui constituent des œuvres comme « Crucifixion », « Saint Sébastien » ou « Saint Jean » nous explosent au visage […] A l’instar de Badiou qui dans « De quoi Sarkozy est-il le nom ? » venait s’interroger sur ce que Sarkozy représentait, Arnaud Cohen élargit le champ et vient contextualiser ces oeuvres dans une perspective plus grande celle du post-11 septembre.« A cet égard, ne peut-on pas dire que l’attaque du World Trade Center est aux films catastrophe hollywoodiens ce que la pornographie snuff est aux pornos sado-maso classiques ? C’est à ce titre que n’est pas fausse la déclaration provocatrice de Karl-Heinz Stockhausen selon laquelle les avions frappant les tours constituaient une œuvre d’art : on peut tout à fait percevoir l’effondrement de ces tours comme la conclusion de « la passion du réel » de l’art du XXe siècle » Slavoj ZizeckLe spectre du 11 septembre surgit ici, avec dans un premier temps, un questionnement sous-jacent qui ne se lasse pas d’interpeller par son ambivalence. Ambivalence évidemment recherchée par Arnaud Cohen : qui sont les martyrs ? Les victimes des attentats où comme dans la phraséologie islamiste les auteurs des attentats ?Référer ici à l’iconographie chrétienne, comme le fait Arnaud Cohen, vient aussi éprouver le discours intégriste chrétien prompt à dénoncer l’Islam comme religion intolérante, vient aussi nous questionner sur les thèses controversées de Samuel Huntington soutenues dans son livre « Le choc des civilisations ». Valery Poulet, extrait de « Du bling bling et du monde... » 10/2010 in Tansversales

Works from the « Icons » series

 

In Arnaud Cohen’s work, the memento mori skull withdraws to make room to a hand holding a gun. The crucifixion theme, Saint Sebastian and other representations share the same fate. They all get recycled and their bodies become airplanes marked with the stigmata of martyrdom. Arnaud Cohen often double trigger and multiple meanings work, […] plays with upside down values and irony. But this irony changes rapidly into an unsettling feeling… The planes or plane parts that constitute works such as “Crucifixion”, “Saint Sebastian” or “the beheading of Saint John the Baptist” burst at your face. […] Just as Alain Badiou has been mulling over what Sarkory symbolized in his book “What is Sarkory the name of?”, Arnaud Cohen widens the scope and contextualize these works in a larger perspective than the simple post 9/11 situation. “Can’t we say that the attack on the world trade center is to Hollywood disaster movies what snuff pornography is to traditional S&M pornos? In this respect, we cannot consider as wrong Karl-Heinz Stockhausen’s provocative sentence considering 9-11 as a work of art : one can easily see the collapse of the twin towers as the concluding end of the twentieth century art’s passion for the real.” Slavoj Zizeck. The shadow of 9/11 rises here. At first an understated question appeals to us because of its intended ambivalence: who are the martyrs? The victims of the attacks, or, just like in the Islamist phraseology, their perpetrators? By using here the Christian iconography, Arnaud Cohen is also challenging the discourse of the Christian fundamentalists. Valery Poulet, « On the bling and the world... » 10/2010 in Transversales (excerpts)

 

La Décapitation de Saint JeanBaptiste - 2010

Aluminium, fibre de verre et résine

h10cm x 25cm x 10cm

 

Le Couronnement d'épines - 2010

Aluminium, fibre de verre et résine

h110cm x 120cm x 40cm

 

La Crucifixion - 2010

Aluminium, fibre de verre et résine

h110cm x 120cm x 40cm

 

Saint Sébastien - 2010

Aluminium, fibre de verre, corde de bondage et résine

h110cm x 40cm x 60cm

 

The Beheading of Saint John the Baptiste - 2010

Aluminum, fiberglass and resin

h10cm x 25cm x 10cm

 

The Coronation of Thorns - 2010

Aluminum, fiberglass and resin

h110cm x 120cm x 40cm

 

The Crucifixion - 2010

Aluminum, fiberglass and resin

h110cm x 120cm x 40cm

 

Saint Sebastian - 2010

Aluminum, fiberglass, resin and bondage rope

h110cm x 40cm x 60cm