Please reload

Œuvres du projet « Dream Motos for Electric Sheep »

 

D’après le titre du roman de Philip K. Dick "Do Androids Dream of Electric Sheep ?", le roman ayant inspiré le film "Blade Runner". Cette série associe la pratique actuelle des captchas, ces textes lisibles et reproductibles uniquement un humain, à l’idée développée par les auteurs de science-fiction que le cerveau artificiel supplantera très rapidement celuide l’homme. L’acier brossé, utilisé pour la première fois par Aram Bartold pour matérialiser un captcha ordinaire, renforce encore ici le sentiment d’inversion.

Works from the « Dream mottos for Electric Sheep » series

 

(From the Philip K Dick’s novel that inspired the Blade Runner movie, « Do Androids Dream of Electric Sheep ? ») This series of works is binding together both the captcha script used to produce texts that can only be read by humans, and the sci-fi novelists’ idea that it won’t be long before the artificial brain gets smarter than the human one.

 

More Human Than Human - 2013

Acier brossé

h20cm x 70cm

 

Dans le film Blade Runner, "More human than human" (plus humain que l'humain) est le slogan de la Tyrell Corporation, une entreprise qui fabrique des androïdes aux capacités supérieures à celles des humains.

 

More Human Than Human - 2013

Brushed stainless steal

h20cm x 70cm

 

In the Blade Runner movie, « More human than human » is the motto of the Tyrell Corporation, a company building androids with higher than human abilities.

 

Follow The White Rabbit - 2013

Acier brossé

h40cm x 80cm

 

Suis le lapin blanc. Cette phrase apparait sur l’ordinateur de Neo, au début du film The Matrix pour, paradoxalement, déjouer les ordinateurs. Puis le lapin apparait matérialisé en tatouage blanc sur l’épaule de la femme à suivre.

 

Follow The White Rabbit - 2013

Brushed stainless steal

h40cm x 80cm

 

At the beginning of the Matrix movie, this sentence comes into sight on Neo’s computer screen in order to, paradoxically, thwart the computers. Then the white rabbit materializes on the shoulder of the woman to follow.